SUR CETTE PAGE

 

J’explore sur cette page ce que je considère selon mon expérience professionnelle et personnelle certains des fondamentaux de la santé physique, mentale et émotionnelle. Ce que je vous partage ici est le reflet de mes années sur le terrain avec une clientèle très variée (17 ans 80 ans). Aux besoins et aux objectifs divers. Douleurs chroniques, gestion du stress, gestion de poids, troubles du sommeil, dysfonctions et compensations posturales. Mais aussi la performance (dans un sport, lors de tests physiques d’entrée pour un emploi, en voyage et dans son quotidien).

Comme l’écris Janette Bertrand dans son livre ‘’La vieillesse par une vraie vieille’’, p. 49. ‘’Je crois à la transmission du savoir. J’ai l’impression d’avoir appris de la vie et je veux partager ce que je sais.’’

LE MOUVEMENT

 

Bouger au quotidien. Ouvrir les yeux le matin énergique. Éprouver cette formidable sensation que notre corps, notre coeur et notre esprit fonctionnent comme un team.

Marcher, courir, descendre, rouler et se relever du sol, ramper, sauter, grimper, se suspendre, tirer, pousser, lever, lancer, attraper. Ces habiletés physiques que nous prenons pour acquis nous ont possiblement permis de survivre durant des centaines de milliers d’années.

Bouger peut nous permettre d’exprimer des émotions. D’engager le contact. De nous faire comprendre des autres (de l’intérieur vers l’extérieur) grâce au langage corporel (regard, traits du visage, posture générale). Mais aussi de simplement vaquer à nos occupations et à nos obligations du quotidien.

FONDAMENTAUX

LE PHYSIQUE

Voici 5 éléments de la condition physique qui sont essentiels selon mon expérience.

(1) Mobilité pour améliorer et maintenir notre amplitude articulaire (2) La RÉSILIENCE des fascias. Gil Hedley démontre de merveilleuse façon cette réalité  »de l’intérieur » dans plusieurs de ses vidéos éducatives (3) La FLEXIBILITÉ musculaire selon le concept de  »Tensegrity » de Tom Myers. Comment une  »tension juste » et équilibrée du centre vers les extrémités, mais aussi à l’inverse permet à la fois de maximiser notre potentiel physique et de diminuer les risques de se blesser. Stuart McGill en parle également abondamment dans ses ouvrages reposant sur la science de la biomécanique humaine (4) L’équilibre ou la perception corporelle dans l’espace lorsque nous sommes debout, à marcher, à courir, dans nos gestes du quotidien ou à pratiquer une forme d’activité physique.

(5) La FORCE – force puissance (force vitesse) – force  »brute » (votre capacité maximale à lever une charge lourde) – force endurance (la capacité de maintenir un effort sous-maximal pour une longue durée).

Ces aptitudes physiques fondamentales s’entrecroisent continuellement. Rien n’est fixe. Tout est en constant changement. Au final, le mouvement, c’est la vie! L’ordre de 1 à 5 peut changer.

LE MENTAL ET L’ÉMOTIONNEL

(1) Entraîner le cerveau. Le cerveau est plastique. Il peut apprendre toute notre vie! Siège de l’intellect, il est aussi un genre de chef d’orchestre avec le système nerveux central. Tonus musculaire, coordination et contraction musculaire volontaire (le mouvement conscient). Stephen W. Porges dans son fascinant ouvrage  »The Polyvagal Theory » couvrant des décennies de recherches approfondies va encore plus loin. Il nous explique de quelles façons les émotions seraient en quelque sorte le reflet de la santé de notre système nerveux. Tout est lié!

(2) Libérer l’esprit. Ce point (libérer l’esprit) me vient de savoirs et d’enseignements de penseurs, de chercheurs et académiciens (philosophes, sociologues, historiens, généticiens, économiste, anthopologues et bien d’autres encore). Mais aussi de moines et de maîtres spirituels. Je ne nommerai ici que quelques-unes de personnes (la liste étant très longue) comme par exemple Eckhart Tolle, Dandapani, Sadhguru, Deepak Chopra, Matthieu Ricard, Jack Kornfield, Yuval Noah Harari, Mihaly Csikszentmihalyi, Robert Sapolsky, Hubert Reeves, David Suzuki, Daniel Kahneman, Brené Brown, etc.

Ce que j’en comprends après une décennie de lectures, de formations et de pratique quotidienne, c’est que le développement de sa capacité de concentration (point#1 – entraîner le cerveau) peut mener (entre autres choses) à la pleine présence puis à la pleine conscience. Ceci permettant de mieux comprendre avec la pratique (en temps réel. Au moment où surgissent les sensations, pensées et les émotions)  les mécanismes de la pensée. Et ainsi il devient possible de ne pas toujours être en mode réactif. Les gens qui vivent avec une anxiété chronique, de la colère, des douleurs physiques. Et qui sentent le besoin d’exprimer ces sensations et émotions par de l’agressivité physique et/ou verbale pourront y gagner beaucoup (selon moi) à apprendre de ces techniques menant à une plus grande conscience de notre discours mental.

Je n’ai rien inventé. J’ai simplement pris le temps de pratiquer. Je me suis en quelque sorte choisi. J’ai fait preuve de compassion envers moi-même. J’ai appris de ces personnes qui ont tracé un chemin avant moi. Puis je me suis approprié le savoir. À mon tour de le partager. 

La VITESSE D’EXÉCUTION d’un mouvement est un autre élément à considérer (lors du développement de la puissance par exemple et/ou de la vitesse de réaction en situation/s dangereuse/s au quotidien. La connexion neuromusculaire se doit d’être au top).

LENTEUR ET VITESSE ont leur place (en entraînement et dans le quotidien). Pour imager le concept de la lenteur, je vous propose l’image de ces ponts vivants faits de lianes bâtis sur des générations. Les bâtisseurs ne verront pas nécessairement le fruits de leur labeur. Ils ont une vision d’un futur potentiel. Ils déploient des efforts en pensant aux générations futures. Quel incroyable geste d’amour altruiste, oui? En ce qui vous concerne votre mode de vie (vos choix) jour après jour auront un impact potentiel non seulement sur votre quotidien. Mais à moyen et à long terme également. En entraînement la lenteur permet entre autres choses de raffiner la qualité de ses gestes techniques. Et aussi d’allonger le temps sous tension musculaire.

En ce qui concerne la vitesse, on souhaite générer consciemment une contraction musculaire dans un minimum de temps. Disons par exemple que vous êtes au gym. Que vous faites un développé couché avec barre fixe (bench press) ou avec poids libres (DB chest press). La charge sera possiblement autour de 50% de votre maximum. L’objectif étant d’être explosif sur un nombre X de répétitions (8 à 10 dans cet exemple). Vous devez donc  »penser » et  »demander mentalement à vos muscles pendant l’effort et ce à chacune des répétitions » de générer le mouvement. Ceci afin de maximiser le recrutement musculaire. Un autre exemple serait par exemple comme le démontre Stuart McGill de faire 1 répétition sur barre fixe lors d’un chin up. Puis de prendre une pause d’une minute. Répéter 10x.

Dans le cas d’un individu, il ou elle est par exemple la somme de son bagage génétique, de sa période de gestation, de ses expériences de vie et de l’environnement dans lequel il ou elle évolue (épigénétique), etc. Je, vous et nous sommes un enchaînement d’interactions complexes qui ne cessent de se transformer tout au long de notre existence. Tout simplement fascinant, oui?

L’ensemble de nos aptitudes physiques développées au fil de la pratique et du temps créent tout autant de solides fondations pour un organisme résilient, des muscles forts tout en longueur et des mouvements plus équilibrés.

Que ce soit pour le PLAISIR et le SENTIMENT D’ACCOMPLISSEMENT que peuvent procurer la sensation de maîtriser son corps en entraînement, lors de pratiques sportives et/ou plus simplement lors de nos gestes du quotidien. Sortir d’un cycle de DOULEUR CHRONIQUE nous faisant sentir prisonnier/ière de cette enveloppe de chair. Apprendre des outils visant à mieux GÉRER SON STRESS permettant de diminuer son niveau d’anxiété.

Ou bien encore mettre toute en oeuvre pour VIEILLIR EN SANTÉ et rester autonome aussi longtemps que possible (je nous le souhaite à tous et à toutes).

Lentement, mais sûrement. L’aventure au-delà des résultats; même dans la performance

 

Ce qui ne cesse enfin de me fasciner ces dernières années, c’est d’avoir découvert par la pratique régulière à quelle point la maitrîse de la lenteur a eu un grand nombre d’impacts positifs dans mes entraînements physiques. Mais aussi dans les autres sphères de mon existence (en couple, en amitié, avec mes clients/es, ma famille, avec mes collègues).

Nous consultons un/e psychologue pour notre santé mentale. Pourquoi n’aurions-nous pas un entraîneur pour le mieux-être du corps?

Vivianne

Qui plus est fonctionner en tout temps à plein régime nous expose à l’épuisement. Valoriser l’atteinte d’un équilibre entre lenteur et vitesse ainsi que les cycles effort et repos est non seulement souhaitable, mais vital pour la santé émotionnelle, physique et mentale. La suite vous appartient. C’est votre choix.

Cette prise de conscience que TOUT EST LIÉ, en constante interaction (sensations-émotions-pensées-mouvement) et en perpétuel changement a pour objectif ultime le développement de solides fondations. Dynamiser la personne en processus de changement. Et ainsi lui redonner cette sensation énergisante et valorisante qu’elle a un certain contrôle sur sa vie

Ça fait du sens, oui?

DÉLICIEUSE INCERTITUDE

Ce concept de délicieuse incertitude sous-tend pour l’entraîneur, l’éducateur physique et/ou le thérapeute de trouver pour le/la client/e le ‘’DÉFI JUSTE’’.

C’est-à-dire façonner un challenge permettant à l’individu de mobiliser l’entièreté de ses forces (physique, mentale et émotionnelle) lors de sa pratique physique lui permettant de dépasser ses limites actuelles. Et donc à la fois adapté aux attentes et aux besoins du moment ceci afin de maintenir un niveau élevé de motivation et l’optimisation de ses qualités physiques.

Rappelez-vous ce qui est écrit en haut de la page d’accueil de ce site. Plaisir et motivation sont intimement liés selon la chercheure Michelle Segar.

Ce dernier point ayant été pris en compte lors de l’élaboration d’un programme (sécurité et choix des mouvements) en analysant les gains potentiels VS les risques éventuels de se blesser.

Le/la client/e et l’entraineur/euse forment un tout. Une équipe indissociable. C’est une relation collaborative évolutive selon une périodisation en entraînement personnalisée. La personne est donc fortement encouragée à poser des questions. À s’impliquer dans sa transformation. À échanger sur ce qu’il ou elle ressent dans son corps, sa tête et son coeur.

S’entraîner est un art en mouvement. Une respiration, un pas et une répétition à la fois.

https://www.youtube.com/watch?v=3Ua3st3lIoo

J’ai eu le plaisir et le privilège depuis 2004 de collaborer en entraînement avec des gens âgés de 17 à 78 ans! Quelle magnifique opportunité d’en apprendre davantage sur le développement humain

Éric Blais

https://www.youtube.com/watch?v=6MOmfo4kjKw
https://www.youtube.com/watch?v=CeKwV6fWOSA
https://www.youtube.com/watch?v=OXqqAmMA3Gw

Eric Blais en 3 mots

Dynamique. Rigoureux. Allumé.
Mario Lévesque

Diversifié. Non-conventionnel. Persévérant.
Shirley Buisson

Empathique. Patient. Stimulant.
Patrice Vaillancourt

Curieux. Humain. Sensible.
Mélanie Miron

COVID-19

 

Suivant les recommandations gouvernementales les services habituels aux studio et à domicile ont été interrompus

 

À COMPTER DE MAINTENANT un prix à taux variable est offert aux clients/es allant de 50 à 90$ de l’heure (pour le service en ligne privé).

Tous les détails ici

 

You have Successfully Subscribed!